logo 77info.fr

Ecologie-DECHETS - Le 77 se bat pour ne pas etre la poubelle de l Ile - de

DECHETS - Le 77 se bat pour ne pas tre la poubelle de l'Ile-de-France

Publié le 06 Avril 2017 08:54 | concernant : Seine-et-Marne

Le Tribunal administratif de Paris ayant annul dbut mars les dispositions du Plan Rgional de Prvention et de Gestion des Dchets (PREDEC), le dpartement de Seine-et-Marne repart au combat pour amliorer la gestion des dchets francilienne.

Avec plus de 50% de la superficie francilienne, la Seine-et-Marne est souvent considre comme la "poubelle" de l’ensemble de l’agglomration parisienne.

Le Dpartement concentre l’essentiel des capacits franciliennes de stockage des dchets : 62% pour les dchets dangereux, 54% pour les dchets non dangereux et 80% pour les dchets inertes.
Pour la seule anne 2015, le territoire a accueilli 71% des dchets inertes de l’Ile-de-France, soit 5,2 Mt.
Face ce constat le Conseil rgional d’Ile-de-France a adopt le 18 juin 2015,  le PREDEC, qui prvoyait pour la Seine-et-Marne un moratoire de 3 ans, interdisant l’extension et la cration d’installations, et fixait le plafond des capacits d’accueil de dchets inertes 4 millions de tonnes sur le reste de la dure du plan (jusqu’en 2027). 


Annulation des dispositions favorables la Seine-et-Marne
Le Prfet de Rgion a engag un recours contre le PREDEC qui s'est sold le 9 mars 2017, par son annulation par le Tribunal administratif de Paris.
 
La Seine-et-Marne va donc continuer recevoir des tonnes de dchets, notamment ceux produits par des travaux du Grand Paris Express.
Jean-Jacques Barbaux, Prsident du Conseil dpartemental, dplore "qu'aucune rflexion de fond et d’ensemble ne soit mene sur la faon de tracer efficacement la qualit et l’origine de ces dchets, ni mme sur la faon dont on peut les valoriser et limiter l’impact de ces derniers, sur nos territoires. Que la Seine-et-Marne, soit communment en passe de devenir ce que l’on peut appeler, « la Poubelle de l’Ile-de-France », alors mme que l’on ne cesse de la dcrire et de la vanter comme « Poumon vert » de cette mme Rgion."

Car nombreux sont les impacts de cet accueil de dchets : diminution des surfaces agricoles, accroissement du trafic routier,  augmentant le cot d’entretien des routes dpartementales, perturbation des milieux naturels, altration de la qualit de vie des Seine-et-Marnais…

Le dpartement contre-attaque 
Pour lutter contre l’amoncellement des dchets sur son territoire, le Dpartement engage de son propre chef, une dmarche pour faire merger et structurer des filires de recyclage et de valorisation des dchets inertes. 

Le Dpartement engage galement des discussions avec les professionnels et Syndicats de dchets, pour trouver des solutions oprationnelles visant notamment lutter contre la multiplication des dpts sauvages. L’objectif fix est une baisse de 20% en 3 ans des dpts sauvages, en crant notamment  un observatoire des dchets de bords de routes et des espaces publics.

Jean-Jacques Barbaux va galement saisir le Prfet de Rgion et du Dpartement sur les consquences de cette annulation du PREDEC et de son moratoire, mais aussi sur la ncessit dans le nouveau Plan Rgional de Prvention et de Gestion des Dchets, de ne pas procder de nouvelles autorisations de cration ou d’extension d’installations de stockage des dchets inertes en Seine-et-Marne.

Denier point, conditionner  l’ouverture de futures installations de stockage la cration attenante de plateformes de recyclage et de valorisation.

Par 77info

Les autres articles