bannière des brèves

NOISIEL : La CGT de Nestlé France écrit à Manuel Valls


Publié le 04 Mai 2016 à 13:04 | concernant : Seine-et-Marne


Dans une lettre adressée au premier Ministre, le syndicat demande de ne pas reconduire une convention fiscale entre la France et la Suisse qui prive l’Etat d’importantes recettes.  Il s'agit de 85 millions d’euros par an pour Nestlé-France, et près de 200 millions d'euros pour l'ensemble des activités françaises du groupe alimentaire suisse. 

Aujourd’hui, la reconduction de cette convention ajournée pénaliserait également les salariés qui, depuis 35 ans, ont renoncé aux primes pour toucher des participations aux bénéfices. Ces participations risquent en effet d’être amoidries, si l’Etat continue de favoriser le rapatriement des capitaux français en Suisse.